L’Europe obligée de se positionner pour sa défense

    En gagnant la présidentielle américaine, Donald Trump a troublé le sommeil des défenseurs de l’OTAN. D’ailleurs pendant toute sa campagne, il n’a cessé de critiqué le rôle joué par son pays dans l’organisation. Des sorties qui ont poussé les pays européens à réagir en revoyant leur dispositif de défense.

    La décision est plus que normale face aux doutes créés par l’élection du milliardaire. Les européens doivent désormais s’occuper de leur défense. Malgré l’assurance de Barack Obama sur le sujet à la fin d’un entretien avec Donald Trump indiquant que « les Etats-Unis sont déterminés à entretenir des relations solides avec l’OTAN ».

    Mais, le magnat de l’immobilier a une fois de plus suscité de doute au cours de sa campagne sur son idée de ne pas violer les promesses de défense américaine dans l’OTAN ou avec le Japon considérant que ces traités sont désuets.

    Un discours fragilisant, tandis que la Russie de Vladimir Poutine que le président républicain apprécie mène une guerre en Ukraine suscitant des craintes chez les anciens pays de l’Est et accroît les menaces militaires, ainsi que sur les côtes françaises. Mais Trump soutien comme l’avait fait Obama que les pays alliés puissent supporter leur charge financière.

    Créer une Europe de défense

    Face à une telle menace, l’Europe est entrain de craindre pour sa survie et les observateurs savent que chaque fois que les Etats-Unis sont en difficulté, ils prennent des distances de l’Europe.

    Lors du conflit irakien en 2003, Jacques Chirac, Gerhard Schröder et Guy Verhofstadt souhaitaient remettre sur la table, le débat de l’Europe de la défense. Une initiative qui n’avait pas abouti. Par contre, quand les relations avec les Etats-Unis sont au beau fixe, le projet de l’Europe de défense prend alors une forme de progression.

    L’UE détruite

    Et aujourd’hui encore, l’Europe est détruite avec des britanniques qui sont sortis de l’Union européenne, les relations entre la Pologne et l’Allemagne et la France ont pris une autre tournure, depuis que ces deux pays ont annulé un contrat d’achat d’hélicoptères militaires d’Airbus à cause de raisons théoriques.

    De plus, le doute que laisse entrevoir, Donald Trump sur le nucléaire de l’OTAN vient une fois de plus expliquer que la France doit revoir son nucléaire en le modernisant.

    En convoquant une réunion ce lundi, les pays membres de l’Union européenne, ont voulu dresser une nouvelle stratégie commune pour avoir une indépendance.